Extrait #4 du roman « Les survivants d’Huttopia »

Extrait numéro 4 de mon 1er roman, « Les survivants d’Huttopia » (Elenya Editions) :

huttopia-01  14718738_1012735978873164_8854292334299554766_n

« […] Viveca regarda le paysage défiler en silence. Elle ne voulait s’éloigner d’Huttopia sous aucun prétexte. Elle énonça quelques arguments pour inciter les autres à rester, mais aucun ne parvint à les convaincre.
Benjamin Green était préoccupé. Même s’il s’interdisait d’aborder le sujet afin de ne pas ouvrir un débat douloureux, il se demandait s’il reverrait un jour ses amis et sa famille. Il s’en voulait de ne pas avoir répondu à l’appel de sa mère, durant sa pause déjeuner. Il s’agissait peut-être de sa toute dernière chance de lui parler et il l’avait laissée passer. Cette pensée l’attristait infiniment, mais à quoi bon en parler à ses compagnons de route ? Tous ressentaient indubitablement les mêmes inquiétudes et avaient sans aucun doute des pensées identiques au sujet de leurs proches.
— Mon frère et sa famille vivent au nord d’Huttopia, dans le quartier de Kirjasto, expliqua l’agent de police. C’est à environ une demi-heure d’ici. Leur maison n’est pas loin d’une gigantesque bibliothèque. Je n’y suis entré qu’une seule fois, mais si elle n’est pas devenue un stupide décor en contre-plaqué, on y trouvera ce que l’on cherche. Enfin, j’espère.
— Tu crois qu’ils sont toujours là… ta famille ? osa demander Green.
Marvin prit un air grave.
— J’en sais rien du tout. Honnêtement, je pense que non et je m’y suis déjà préparé.
Viveca Kingsley changea de sujet, car les états d’âme de ses compagnons de route ne l’intéressaient guère.
— Est-ce que l’un d’entre vous sait pourquoi ces hommes cherchent à nous tuer ? demanda-t-elle
— Pas du tout, lâcha le policier.
— C’est forcément lié au fait que toute la population a disparu, sauf nous, dit Benjamin. Ils croient peut-être que nous savons ce qui s’est passé et cherchent à nous tuer pour s’assurer qu’on n’en parlera à personne.
— Ils essaieraient de couvrir une boulette de l’armée ? lança Marvin. C’est possible.
— Je ne suis au courant de rien du tout ! s’exclama Viveca. C’est totalement ridicule.
Christina avait une théorie plus inquiétante encore. Et si les Correcteurs étaient eux-mêmes à l’origine de la disparition de tous les habitants d’Huttopia ? Et s’ils étaient membres d’une organisation terroriste dotée d’une nouvelle arme de destruction massive ? Cette pensée la fit frémir et la poussa à chercher une explication moins terrifiante.
— Est-ce que quelqu’un a des ennemis parmi vous ? demanda-t-elle.
Marvin leva la main en riant.
— Je suis flic, alors des ennemis, j’en ai un bon paquet. Mais toi et Viveca avez été attaquées avant qu’on se rencontre tous, ce qui signifie que ces hommes en ont après nous quatre et pas seulement après moi. Et puis, ça n’expliquerait pas la disparition des 200 000 habitants de la ville.
Benjamin Green ne savait pas non plus qui pourrait lui vouloir du mal. Il menait jusque là une vie très tranquille et n’avait jamais fait quoi que ce soit d’assez grave pour qu’on veuille le tuer. Il raconta alors sa mésaventure de la journée, où tous ceux qui le côtoyaient semblaient avoir oublié son nom. Ses trois compagnons de route avouèrent à tour de rôle avoir expérimenté exactement les mêmes désagréments, pris au début pour des blagues stupides avant de comprendre qu’ils faisaient erreur. […] »

Je profite de la publication de ce nouvel extrait pour vous informer que la version epub de ce roman est désormais disponible sur le site de son éditeur, Elenya Editions.

Faites plaisir à un amateur de littérature fantastique (dès 13 ans) et offrez-lui « Les survivants d’Huttopia » pour les Fêtes de fin d’Année, en version epub ou en version papier !

Publicités

Une réflexion sur “Extrait #4 du roman « Les survivants d’Huttopia »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s