Qu’est-ce qu’une NDE ?

Cet article a été initialement publié en août 2012 dans l’Imaginarius

imag5

Les NDE (Near Death Experiences) sont connues en français sous le terme d’EMI, Expériences de Mort Imminente, traduction de ce terme anglophone.

Qu’est-ce qu’une NDE ?

L’impression de décorporation (sensation de quitter son enveloppe corporelle) décrite par toutes les victimes de NDE est la même. Elle inclut l’étrange sensation d’être partout à la fois en étant doté d’une vision à 360° ressentie par des personnes en arrêt cardique et sur le point de perdre la vie.
Plus étrange encore est l’impression de détenir toute la connaissance universelle dans toutes les disciplines, de passer à travers les objets solides ou de pouvoir prédire les paroles des personnes de leur entourage, durant ce bref séjour dans ce monde rempli de lumière et de douceur qu’elles décrivent.
Tous relatent l’étrange sentiment de ne pas comprendre exactement ce qui leur arrive et d’assister à la scène de leur propre accident en tant que spectateurs, un peu comme s’ils se trouvaient hors de leurs corps.

De plus en plus de cas recensés…

On dénombre en effet de plus en plus d’Expérienceurs, qui est le nom attribué aux victimes de NDE. Mais pourquoi ce chiffre est-il en constante augmentation ?
Plusieurs hypothèses sont envisageables. Pour les sceptiques, les médias et les réseaux sociaux sont de plus en plus présents et relatent abondamment ces faits. Les Expérienceurs, même de bonne foi, croiraient-ils tout simplement vivre ce qui ne serait qu’une hallucination ou une sorte de rêve fait durant un état comateux, car ils auraient lu ou entendu des informations à propos de ce phénomène ?

Pour ceux qui sont convaincus de la réalité des NDE, ce sont les progrès de la médecine et des massages cardiaques qui créent l’augmentation naturelle des Expérienceurs, plus nombreux à revenir dans « notre monde » après une période de mort clinique de quelques secondes ou minutes.
En 2012, on dénombre 20 millions d’Expérienceurs en Europe et 12 millions aux USA.

Le docteur Raymond Moody, médecin américain, est le premier scientifique a s’être intéresssé de près à ce phénomène et à lui avoir donné le nom de NDE. Il a d’ailleurs rédigé un ouvrage sur le sujet, « La vie après la vie » (aux éditions Aventures Secrètes) qui est rapidement devenu un best-seller, se vendant à 20 millions d’exemplaires dans le monde, dont 2 millions en France.

Enfin, grâce à lui, les Expérienceurs avaient la possibilité de lire des récits semblables aux leurs et de se sentir moins seuls face à un phénomène inexplicable. Les premières réactions de la communauté scientifique après la parution de cet ouvrage furent unanimement hostiles, et nombre de ses confrères prirent alors Moody pour un illuminé.
Un jour pourtant, le phénomène va être pris enfin au sérieux, après qu’une femme originaire d’Atlanta (USA) se voit diagnostiquer un anévrisme et doive être plongée dans un état de mort clinique pour être opérée. A son réveil, elle fut capable de raconter son opération dans les moindres détails, y compris les conversations du personnel médial présent dans la salle, alors que pourtant son cerveau n’était plus irrigué et ne pouvait avoir enregistré de telles informations. Malgré cela, sa « conscience » a continué de fonctionner. Une publication de cette histoire dans le très sérieux magazine scientifique Lancet relancera les recherches au sujet des NDE.

imag-nde

La question reste bien évidemment de découvrir comment des personnes déclarées cliniquement mortes sont en mesure de raconter leur réanimation avec des détails précis sur les personnes présentes autour d’elles, le matériel utilisé pour les sauver, les conversations entre ceux ayant assisté à la scène.

Dès lors, certains scientifiques vont se poser une question capitale : Une conscience indépendante du cerveau et du coeur pourrait-elle exister et subsister après la mort ? Par « conscience », c’est bien entendu de l’âme que l’on veut parler et les avis restent extrêmement partagés sur ce délicat sujet.

A-t-on une explication scientifique à proposer ?

Pour certains médecins, ces visions et sensations étranges que relatent tous les Expérienceurs pourraient provenir de la libération d’une substance appelée diméthyltryptamine (DMT), qui serait secrétée par la glande pinéale. Émise en faible quantité lors des phases d’endormissement, elle pourrait l’être en quantité bien plus importante lors de l’arrêt du coeur, provoquant des hallucinations visuelles et auditives chez les Expérienceurs, si réelles qu’elles semblent être des expériences vécues et non imaginées.

Le mystère des NDE est encore loin d’être résolu et il risque de déchaîner les passions durant encore de longues années.

Mais…

…Qu’est-ce que la DMT ?

La DMT, diméthyltryptamine de son nom scientifique, est un hallucinogène « pas comme les autres ». Il est naturellement présent à faible dose dans le corps humain, ainsi que dans celui de chaque être vivant et aurait l’étrange particularité de permettre à tous ceux qui en consomment de se rendre sur un « autre plan d’existence » où ils seraient en contact avec des entités telles que des elfes, des anges et… des extra-terrestres, dont le but serait de révéler des secrets sur eux-mêmes aux consommateurs de ce produit et de pointer du doigt leurs défauts afin de les corriger.

dmt-

C’est en tout cas ce que racontent unanimement tous ceux ayant testé ce produit, qui entre notamment dans la composition de boissons destinées à des cérémonies rituelles chamaniques telle que l’Ayahuasca.

Dotée d’un effet rapide et ne durant pas plus de quelques minutes, cette drogue aurait également une autre particularité : celle de provoquer une sensation de mort imminente, avec l’impression pour certains d’être sortis de leurs corps, comme le décrivent les victimes de NDE.

Selon plusieurs études scientifiques très sérieuses menées sur la DMT, il semblerait que cette sensation puisse être expliquée « rationnellement » par la présence naturelle et faiblement concentrée de cette substance dans la glande pinéale, qui la libérerait lors de l’arrêt du coeur. La glande pinéale, appelée aussi épiphyse, est une glande dont le rôle est majeur, puisque par l’intermédiaire de la sécrétion de mélatonine, elle régule les phases de veille et de sommeil de tous les vertébrés. Lors de la mort (phase de sommeil la plus profonde d’entre toutes ^^), elle libérerait la totalité de la DMT qu’elle contiendrait, d’où ces sensations similaires.

Extraite pour la première fois vers 1931 par Richard Manske -un chimiste britannique-, la DMT est présente de manière naturelle dans plusieurs plantes dont l’anadenanthera. Des décoctions de cette plante sont d’ailleurs utilisées depuis des siècles par les chamanes d’Amérique du Sud, notamment, afin de leur permettre d’accéder au plan d’existence où, selon leurs croyances, se situent leurs ancêtres, avec qui ils communiqueraient pour résoudre les problèmes des habitants de leurs villages.

dmt-alien

Provoquant hallucinations, déformation des images, apparition de flashes lumineux, tachycardie et une augmention de la tension artérielle, cette substance, contrairement à d’autres drogues, est considérée par ses adeptes comme un moyen d’accéder au monde des esprits, où les visions ne seraient en fait que des réalités appartenant à une autre dimension.
La DMT a également inspiré quelques écrivains, dont Bernard Werber, dans son roman « L’ultime secret ».

Pour en savoir davantage sur cette substance, procurez-vous « La molécule de l’esprit » de Rick Strassman où l’auteur aborde le sujet sous un angle scientifique.

dmt

Publicités

2 réflexions sur “Qu’est-ce qu’une NDE ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s