La symphonie indésirable !

Sylvain JOHNSON

brattditch11C’était si beau, si petit, si rose et si doux. Une forme humanoïde obèse, chauve, rondelette et sans imperfections d’épiderme. Une bête aux besoins pressants, mais raisonnables.

Du moins, c’était avant que cela se mette à crier. Sans nous avertir, sans raison apparente. Non, pas à crier, mais plutôt à hurler comme une chèvre albinos dont les pattes seraient coincées dans un extracteur de jus à haute vitesse. À crisser comme des ongles métalliques sur un vieux tableau noir. À déchirer mes tympans d’un feulement répété de scie capable de réveiller les morts.

Au début, nous avons trouvé ces petites crises très drôles. Regarde comme il est mignon avec cette voix aiguë, son visage moqueur et ses yeux perçants.

Imitons-le!

Mais avec les nuits blanches se succédant, les oreilles ensanglantées, les maux de tête, nous avons cessé de trouver cela comique. Les bouchons protecteurs ont vite pénétré les orifices auditifs…

View original post 545 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s