Montréal, inépuisable source d’inspiration pour les chanteurs et les musiciens

DSCF0219 (Vitrine du restaurant Patati Patata, boulevard Saint-Laurent, Montréal, Qc)

Crédit photo : Gaëlle Dupille

Montréal est un vivier de chanteurs et de musiciens incroyablement talentueux et créatifs. Qu’ils chantent en français ou en anglais, leur point commun est de jouer une musique minimaliste sur des textes créatifs et dont les paroles ont autant d’importance que les rythmes. Il est facile de découvrir de nouveaux talents dans les nombreux bars et cafés-concerts des rues Saint-Denis ou Ontario, de la gigantesque rue Sherbrooke ou de la non moins longue rue Sainte-Catherine. Parmi eux, citons Le Bull, Divan Orange, L’abreuvoir ou Liquid Lounge. Il ne s’agit là que de quelques noms qui me viennent à l’esprit, car une liste complète de ces établissement contiendrait sans doute sur 5 pages.

Le but de cet article n’est cependant pas de vous recommander un bar sympathique où écouter un bon groupe. J’avais plutôt envie de vous faire partager ce que la ville de Montréal a inspiré aux artistes musicaux. Qu’ils soient québécois, américains ou français, de nombreux chanteurs et musiciens ont choisi de clamer leur amour pour la ville de Montréal en musique.

Ma préférée est probablement « Montréal », d’Ariane Moffat, qui surfe sur des rythmes ska et transmet à la perfection l’enthousiasme que je peux ressentir chaque fois que je m’envole à nouveau vers cette ville.

J’avoue beaucoup aimer aussi les rythmes rock de « Paris-Montréal », titre desCowboys Chantants.

Je remercie mon camarade auteur Martin Lessard de m’avoir inspiré cet article en m’envoyant « Montréal » de l’américain Frank Zappa qu’il adore et qui recrée si bien l’énergie et la créativité débordante de cette ville québécoise. J’avoue que j’avais oublié l’existence de ce titre magistral  (quelle honte !).

Parmi les classiques de la chanson québécoise, ce serait un crime de ne pas mentionner« Je reviendrai à Montréal », de Robert Charlebois, immense succès de cet artiste incontournable.

Remontons dans le temps, à la fin des années 40, pour écouter le québécois Jacques Normand et « Les nuits de Montréal », à la mélodie joyeuse et au charme suranné.

Revenons à notre époque pour retrouver le rythme pop si britannique à mes oreilles deMalajube, avec son « Montréal – 40° ».

Terminons par une chanson atypique et entêtante : « Le freak de Montréal », parAut’Chose. Elle a été écrite en 1974 par Lucien Francoeur, auteur, poète , chroniqueur radio montréalais et membre de ce groupe.

Pour écouter les chansons de tous ces artistes, cliquez simplement sur les titres énumérés ici, dont les liens vous mèneront sur Youtube.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s