Le livre numérique, parent peu fréquentable de la littérature ?

Petit coup de gueule des éditions L’Ivre-Book, que je partage avec plaisir avec vous.

L'ivre-Book

C’est en feuilletant les magazines, webzines ou fanzines littéraires que je cherchais en vain quelques articles, quelques chroniques sur des livres et des auteurs édités en numérique. Recherche qui n’aboutit jamais.

Il y a quelques mois, sur Facebook, quelqu’un annonçait la sortie d’un futur Stephen King en numérique et dans les commentaires, je vis apparaître ceci : « Il sera peut-être bien, quand même ».

Nous sommes donc arrivés au stade où nous jugeons de la qualité d’un auteur non pas sur ce qu’il écrit mais ce sur quoi il est publié. Mon Dieu ! « Pauvre France », comme dirait Jean Lefevre dans une pièce de théâtre qui n’a absolument rien à voir avec le livre.

Les lecteurs s’aperçoivent-ils du cheminement de leur raisonnement, ou bien sont-ils automatisés, façonnés, programmés pour suivre allégrement l’avis général d’une population qui ne sait pas toujours de quoi elle parle ?

« C’est pas chez, donc c’est nul…

View original post 679 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s