Nouveau logo pour les Fossoyeurs de Rêves

Si vous suivez un peu mes tribulations littéraires, vous savez que je fais partie du collectif d’auteurs franco-québécois Les Fossoyeurs de Rêves, que nous avons créé en janvier 2012.

Il y a quelques jours, nous avons eu l’agréable surprise de recevoir un cadeau de la part de Vael Cat, illustratrice de talent : un logo !

Il nous manquait une identité propre (puisque notre précédent logo avait été emprunté sur le Net),  voici désormais le dessin qui nous représentera :16830504_1923112231242613_1972106424_n

Nous lui adressons un GRAND merci pour ce superbe travail ! 🙂

 

La pierre de Judaculla – Par Sylvain Johnson

Lors de votre prochain voyage dans la magnifique région de la Caroline du Nord, n’oubliez surtout pas de visiter la petite ville de Sylva, coincée entre le Tennessee et ses chanteurs country et la Géorgie avec ses pêches délicieuses et juteuses. Nichée au pied des montagnes et au cœur d’une région de verdure accueillante, la […]

via La pierre de Judaculla. — Sylvain JOHNSON

Nouvelle série d’articles : « L’actu des auteurs »

old-books-1237619_960_720

Alors que je viens moi-même de résumer dans un article mes différents projets littéraires et mes publications à venir cette année, une idée m’est venue : pourquoi ne pas interroger mes consœurs et confrères sur ce sujet ?

D’ici peu, je vais donc lancer une série de mini interviews destinées à récapituler leurs futures parutions, leurs projets et les dates des salons où ils seront présents. Ainsi, vous pourrez suivre l’actu des romanciers/nouvellistes que vous aimez, et vous saurez un peu à l’avance où et quand les rencontrer.

Amis auteurs, participer à ce projet vous tente ? Si oui, n’hésitez pas à me contacter par MP sur ma page auteur Facebook.

Projets et publications en 2017

typewriter-in-blood

Ce début d’année est l’occasion de faire un récapitulatif en ce qui concerne mes futures parutions littéraires et mes divers projets.

Tout d’abord, un roman fantastique devrait voir le jour aux éditions L’ivre-Book.

Deux nouvelles figureront quant à elle dans des anthologies à paraître à l’automne, chez deux autres éditeurs. Une troisième pourrait s’y ajouter.

typewriter_console_by_taziobettin-d6h8ft4

Parmi mes travaux en cours figurent la rédaction d’un roman de science-fiction, ainsi que d’un recueil , de SF lui aussi. J’ai peu écrit dans ce genre et j’ai eu envie de me diversifier en y consacrant presque tout mon temps libre cette année. Je dis bien « presque » car deux appels à textes fantastique/horreur lancés du côté du Québec me tentent beaucoup également.

Et comme l’année ne fait que commencer, plusieurs autres projets pourraient rejoindre ceux déjà prévus.

Salons et dédicaces 2017

En juillet dernier, j’ai écrit un article intitulé « L’importance des salons littéraires« , où je rappelais combien rencontrer nos lecteurs et nous retrouver entre auteurs/illustrateurs/éditeurs était primordial pour nous, qui exerçons habituellement une activité si solitaire.

menetrol-2016(Souvenir du trèèès réussi salon auvergnat « Les Aventuriales de Ménétrol », en septembre 2016)

C’est donc avec un grand plaisir que je peux dores et déjà vous annoncer ma participation à deux salons littéraires en 2017 :

  • « Le Salon Fantastique – Salon du Jeu »,  les 3, 4 et 5 novembre 2017, porte de Champerret  (à Paris) sur le stand d’Elenya Editions.  J’y dédicacerai mon roman fantastique orienté jeunesse « Les survivants d’Huttopia« . Plus d’infos sur ce salon ICI.

huttopia-01

  • Le Salon Fantasy en Beaujolais, les 11 et 12 novembre, à Crêches-sur-Saône (près de Mâcon), sur le stand d’Hystéries Editions. Le thème du salon (« Après la mort ») me plaît particulièrement. Il colle à la perfection à mon univers littéraire et au thème de l’anthologie qui sera dévoilée à cette occasion par Hystérie éditions. Je vous en dirai davantage dès que possible sur cette antho, à laquelle j’ai eu la chance de participer, aux côtés de 5 autres talentueux auteurs.

994393_624313067607596_1150255410_n

Je me réjouis d’y voir ou revoir de nombreux amis auteurs, éditeurs et illustrateurs. Ma participation au Salon Fantastique sera la première. Ce sera en revanche la seconde pour le Salon Fantasy en Beaujolais, dont l’édition 2015 m’avait laissé un excellent souvenir grâce à son ambiance festive et à son organisation impeccable.

D’autres dates de salons viendront peut-être s’ajouter à cette liste… 

Le « Devil’s Tramping Ground » en Caroline du Nord, article de Sylvain Johnson

Amateur de destinations inhabituelles, je tenais à vous faire découvrir un endroit à proximité de la petite communauté de Bear Creek, en Caroline du Nord. Facile d’accès, en retrait de la route principale, il s’agit d’un simple cercle dépouillé de toute végétation au cœur de la forêt. Qu’est-ce qu’il y a de particulier au sujet […]

via Le « Devil’s Tramping Ground » en Caroline du Nord. — Sylvain JOHNSON

Extrait #6 du roman « Les survivants d’Huttopia »

huttopia-01

(Illustration par Jimmy Rogon)

« […] Le jeune homme avança lentement en direction de la maison, suivi de près par le reste du groupe. Il regarda à l’intérieur à travers l’une des vitres. Un désordre indescriptible régnait dans la pièce principale. Des journaux et des livres étaient entassés sur le sol. Dans la cuisine, de hautes piles d’assiettes et des tasses trônaient sur une table en bois. Ben sursauta et recula lorsque quelqu’un se jeta contre l’une des vitres pour y coller son visage en criant.
— Toby, ça suffit ! cria une voix de femme. Tu vas les effrayer, voyons.
La porte s’ouvrit. Une femme âgée d’environ quatre-vingts ans les accueillit.
— Je m’appelle Agatha, dit-elle en leur faisant signe d’entrer.
Elle était vêtue d’un long vêtement vaporeux de couleur blanche, dont il était difficile de déterminer s’il s’agissait d’une chemise de nuit ou d’une robe. Ses longs cheveux gris et ondulés étaient torsadés en un large chignon légèrement décoiffé.
— Je ne suis pas habituée à recevoir du monde, ne faites pas attention au bazar, dit-elle. Toby, va chercher quelque chose à boire pour nos invités.
Le jeune homme s’exécuta. Il alla dans le coin cuisine et remplit cinq verres qu’il plaça sur un plateau. Tous notèrent immédiatement que l’eau coulait du robinet en formant de larges spirales. C’était pourtant impossible. Les lois de la physique paraissaient ne pas s’appliquer à Maailmanloppu. Toby posa le plateau sur une table et regarda ensuite les survivants avant d’éclater de rire.
— Je vous ai vus dans ma tête, je vous ai tous vus, lança-t-il en se secouant d’avant en arrière.
—  Il faut l’excuser, l’interrompit la vieille femme. Toby est né différent. Il n’est pas méchant, mais il vit dans son monde. C’est déroutant, parfois, lorsqu’on ne le connaît pas.
— Est-ce qu’il est autiste ? demanda Green.
— C’est le terme qu’ont employé les médecins, mais je ne l’aime pas beaucoup. Je préfère dire que mon Toby est spécial. Nous le sommes tous, finalement.
— Est-ce que vous nous attendiez ? demanda Marvin, intrigué.

— Je savais qu’on allait venir. Toby n’arrêtait pas de le répéter depuis hier. C’est étrange que des personnes parviennent à me trouver ici, dans cet endroit si paisible et loin de tout.
— Nous ne sommes pas les premiers à venir vous voir, alors ? s’enquit George.
— Non, confirma Agatha. C’est la troisième fois que je reçois de la visite ici. Mais les autres fois, c’était il y a longtemps. Pas maintenant, Mathilda, je parle avec mes invités, continua-t-elle en repoussant de la main une personne imaginaire. Et pensez à acheter un stylo à paillettes pour Toby, voulez-vous ? Je n’en trouve pas ici. Et laissez-nous, maintenant.
— On est dans la merde, chuchota Marvin à Ben. Elle perd la boule et son fils a l’air encore moins équilibré qu’elle. Qu’est-ce qu’on fout ici ?
Green essaya de le rassurer. Malgré ses propos énigmatiques et son étrange comportement, il avait l’intuition qu’elle pourrait leur venir en aide.
— Madame, continua le jeune homme, est-ce que vous avez vu d’autres personnes depuis hier ? Est-ce que vous savez ce qui se passe et où sont les autres ?
Agatha se dirigea en boitant et d’un pas lent vers un rocking-chair sur lequel elle s’assit.
— Ça en fait des questions.
— Moi, je sais, je sais, lança Toby en fixant le plafond.
— Et bien, dis-moi ce qui se passe, demanda Ben.
— Vous êtes morts, vous êtes tous morts, je parle pas avec les morts ! cria-t-il en les pointant du doigt avant d’éclater à nouveau de rire.
Tous se regardèrent en silence. Christina frissonna.[…] »

14718738_1012735978873164_8854292334299554766_n

Extrait du roman fantastique « Les survivants d’Huttopia », paru chez Elenya Editions.

A lire dès 13 ans. Existe en format papier et en format ebook.